Une demande d'assainissement ? Contactez-nous !

INAUGURATION DU BASSIN D’ORAGE DES RAVINELLES

Publié le 13 avril 2022

Lundi 25 Avril 2022 à 14h30 : Inauguration du BO des Ravinelles à Château-Gaillard

En présence des représentants de l’Agence de l’eau et du Département.

Discours de notre Président que nous reproduisons ci dessous:

«  Je remercie pour leur présence :

– Monsieur Joël BRUNET, Maire de Château-Gaillard et conseiller Départemental,

– Mesdames et Messieurs les Maires des communes qui composent le STEASA,

– Monsieur PILLOT, responsable du service Rhône rive droite à la délégation de Lyon, et qui représente l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse

– Mesdames et Messieurs les membres du comité syndical,

– Mesdames et Messieurs les responsables des entreprises qui travaillent pour le STEASA

En premier lieu, quelques mots sur le Syndicat de Traitement des Eaux d’Ambérieu et son Agglomération (STEASA):

Le syndicat a été créé en 1990 (32 ans). C’est un établissement public de coopération intercommunale (EPCI), c’est à dire une structure administrative qui regroupe plusieurs communes souhaitant exercer une compétence en commun en l’occurrence l’assainissement.

A la création, le syndicat ne gérait que les ouvrages d’assainissement, mais depuis 2013 nous gérons la collecte et le transfert des eaux usées (réseaux), nous avons donc l’ensemble de la compétence dans le domaine

Les 9 communes qui composent le STEASA sont Saint-Rambert, Torcieu, Ambutrix, Saint-Denis, Douvres, Ambronay, l’Abergement de Varey, Château-Gaillard et Ambérieu.

Nos missions sont d’exploiter et entretenir les réseaux et systèmes d’assainissement, mais également d’assurer la maîtrise d’ouvrage de la conception et réalisation de nouvelles installations pour limiter les rejets d’eaux usées dans le milieu naturel.

Le champ d’action est donc très vaste, et cela peut aller de la réparation d’une simple canalisation à la construction d’une Station d’Epuration à planté de roseaux, ou de plus grosses réalisations, comme celles que nous inaugurons aujourd’hui, et dans un proche avenir la réalisation d’une nouvelle station d’épuration qui remplacera celle des Blanchettes à Château-Gaillard.

Le STEASA c’est 13 unités de traitement, 44 déversoirs d’orages, 37 postes de relevage et environs 214 km de canalisation, dont 86 sont en unitaire ou pseudo unitaire…(35% seulement mais concentré sur le plus gros collecteurs et les centres anciens)

Les points techniques notables et les actions à venir :

Notre syndicat est confronté à un important problème depuis longue date, qui est sa non conformité par temps de pluie. Le volume d’effluents se déversant dans le milieu naturel étant bien trop important. Cette situation a généré une non-conformité Européenne (2014) et des menaces de mise en demeure des autorités préfectorales.

Pour remédier à cette problématique, nous avons engagé deux études d’envergures, une sur les réseaux structurants et l’autre sur la station d’épuration des Blanchettes à Château-Gaillard.

Nous avons ensuite élaboré et présenté un plan d’actions ambitieux à la police de l’eau afin de retrouver notre conformité réglementaire, dont le lot 1 (il y a 3 lots) est en bonne voie d’achèvement, celui-ci est composé des réalisations suivantes :

  • La mise en séparatif de la rue Jacquinod à Ambérieu
  • La construction d’une station de refoulement au Déversoir d’orage n°1 de Saint Denis (voir le panneau..), cette réalisation est complémentaire au bassin des Ravinelles.
  • La construction d’un bassin d’orage de 1800 m3 aux Ravinelles
  • La construction d’un bassin d’orage de 900 m3 au lieu dit « la croix Saint-Georges » à Ambérieu.
  • La mise en séparatif du centre bourg d’Ambutrix dont les travaux vont débuter dans quelques semaines
  • La mise en séparatif du hameau du Chauchey à Torcieu, dont les travaux seront réalisés en 2023
  • Et pour terminer un important réaménagement de la station de Cormoz à Château-Gaillard, dont nous envisageons les travaux en 2024.

Toutes ces réalisations vont tendre à diminuer fortement le volume d’eaux souillées déversées dans le milieu naturel, mais pour absorber tous ces flux la construction d’une nouvelle station d’épuration sera nécessaire. Celle-ci est à l’étude, et nous envisageons la pose de la première pierre en fin d’année 2024, nous passerons alors d’une capacité de traitement de 6700 m3 à une capacité de 16 000 m3 par jour (soit 2,5 fois plus…)

Parlons maintenant de nos bassins d’orages, objet de notre inauguration :

Les deux bassins de rétention que nous inaugurons ce jour, permettent de lisser les flux qui vont vers la station.

Le principe est simple, ils se remplissent lors des évènements pluvieux importants, et restituent ensuite le flux  avec un débit contrôlé vers la station, évitant à celle-ci d’être saturée. Ce dispositif est couramment utilisé sur les réseaux principalement unitaires, et vient compléter d’autres techniques comme la mise en séparatif des réseaux.

Le bassin des Ravinelles a un volume de 1800 m3, son coût est de 2 200 000 euros. Il collecte les eaux de ce que nous appelons le réseau sud (Quartier gare, Vareilles, Torcieu et Saint-Rambert). Son temps de remplissage, par pompage, est d’environ 2 heurs 30, la restitution se fait gravitairement avec un débit limité et régulé par une vanne hydraulique.

Une possibilité de déversement existe toujours dans le canal vers l’Albarine (lorsque le réservoir est plein), celle-ci est comptabilisée.

Je remercie le maître d’œuvre, le cabinet MERLIN, le mandataire du contrat l’entreprise BRUNEL et ses co-traitants les entreprises BP2E, EPUR Ingénièrie, SCAT et Socatra. Nous avons grâce à eux une très belle réalisation bien intégrée dans la zone pavillonnaire des Ravinelles.

Comme vous pouvez le constater nous avons mis en œuvre beaucoup de techniques « développement durable »… une route perméable, des murs et un toit végétalisé (nous devions montrer l’exemple…)

Pour ceux qui trouvent que l’herbe est un peu haute, et bien c’est fait exprès, nous essayons de couper deux fois par an seulement !

Nous avons également installé une importante désodorisation, toujours dans l’objectif d’intégration au milieu des habitations.

Pour terminer, nous avons proposé un projet de fresque murale à l’école de Château-Gaillard, et Monsieur GABASIO a réalisé ce projet sur la base des dessins des enfants, qui ont également participé aux travaux. Un grand bravo aux enfants et à l’artiste, nous n’avons eu que de très bon retour sur cette fresque !

Le bassin de la Croix Saint-Georges a un volume de 900 m3, son coût est d’environ 1 200 000 euros.

Il collecte les eaux d’une partie du réseau nord (Quartier de Tiret, rue de la république…). Le remplissage du bassin débute lorsque le débit des eaux usées dépasse les 400 m3/h. La restitution se fait à un débit constant de 72 m3/h.

En cas de déversement (réservoir plein), les effluents sont dirigés vers le petit Gardon, après dégrillage.

D’importants efforts d’intégration ont également été réalisés, désodorisation, parement en pierre, car nous sommes également au milieu des habitations.

Merci à notre maître d’œuvre, le cabinet BG, au mandataire du contrat l’entreprise SOGEA et ses co-traitants GCBAT et Famy.

Nous allons également remercier l’agence de l’eau et le conseil Départemental pour leurs aides financières très précieuses. Pour un montant total de dépense des deux ouvrages de 3,4 M euros, nous avons eu environ 1,4 M euros de subvention, ce qui extrêmement appréciable !

Je vais remercier également:

  • Les membres du conseil syndical du STEASA, parce que toutes les décisions de travaux sont prises de manière collégiale avec l’ensemble des communes,
  • les deux vice-présidents Jean-Pierre THIBAUT et Giacomo VALERIOTI pour leur travail
  • l’équipe du STEASA, composée de 6 collaborateurs, avec Olivier comme directeur, Stéphanie Virginie et Nicolas comme techniciens, Nathalie à l’accueil et Anne à la comptabilité à laquelle je souhaite bon vent pour sa mutation. Merci pour l’organisation de cette inauguration.

Je vais maintenant passer la parole à Monsieur PILLOT, responsable du service Rhône rive droite à la délégation de Lyon, et qui représente l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, puis à Joël Brunet en temps que conseiller Départemental.

Je vous propose maintenant le verre de l’amitié, et de déambuler sur l’installation, les explications seront données sur place par les techniciens du STEASA.

Pour ceux qui sont intéressés, Olivier proposera ensuite une visite du bassin de la Croix Saint-Georges.

Merci de votre attention. »